Huit principes de fonctionnement confèrent un caractère unique à l'offre de nos services d'aide sociale aux justiciables.

Ils établissent la place centrale que nous occupons au sein de l'offre globale, intégrée et de qualité d'aide et de services à l'intention des personnes inculpées, condamnées ou internées (incarcérées ou non) et de leurs familles et proches.

  1. Une aide gratuite et accessible ;
  2. Un lien entre l'intérieur et l'extérieur de la prison ;
  3. Une longue expertise dans l'accompagnement sur mesure de vos bénéficiaires ;
  4. Des services indépendants de la Justice et une aide à la demande ;
  5. Un seul but : favoriser la réinsertion ;
  6. Une vision large et une offre globale ;
  7. Une offre coordonnée ;
  8. Un souci de continuité.

 

1. Une aide gratuite et accessible

Nos services de première ligne dispensent une aide et des services gratuits et accessibles à tous :

  • aussi bien à l'intérieur de la prison bruxelloise (Sites Saint-Gilles, Forest et Berkendael) ,
  • que dans leurs locaux (pendant leurs heures de permanence ou sur rendez-vous).

Nous intervenons à la demande d'inculpés, condamnés, internés (incarcérés ou non), de leurs familles et proches ou à la demande d'autres professionnels.

 

2. Un lien entre l'intérieur et l'extérieur de la prison

Pour vous, vos bénéficiaires et l'ensemble de la société, nous faisons office de lien entre l'intérieur de la prison et le monde extérieur.

AjwBru1PresentationPourquoiFaireAppel2420302 

Via une aide individuelle et des activités collectives, nos services jettent des ponts entre les personnes incarcérées et :

  • leur entourage direct ;
  • la société et ses institutions.

 

3. Une longue expertise dans l'accompagnement sur mesure de vos bénéficiaires

Nous disposons d'une expertise de longue date dans l'accompagnement social et psychologique de personnes qui sont (ou risquent d'être) confrontées à la Justice.

Nous mettons cette expertise en œuvre quotidiennement afin d'offrir à nos bénéficiaires une information, un accueil, un soutien et un accompagnement personnalisés. Si cela s'avère nécessaire, nous les orientons vers des services spécialisés (aide aux toxicomanes, réinsertion socioprofessionnelle d'ex-détenus, etc.).

En outre, nous instaurons à l'intérieur de la prison des activités collectives qui répondent à leurs besoins et questions.

 

4. Des services indépendants de la Justice et une aide à la demande

Nos services d'aide sociale aux justiciables dépendent des entités fédérées et sont aussi bien indépendants de l'ordre judiciaire que du SPF Justice. L'aide sociale et psychologique que nous dispensons est toujours demandée ou acceptée par les personnes qui en bénéficient.

Bien que nous collaborions avec des acteurs de la Justice tels que les services psychosociaux (SPS)  nos compétences sont distinctes des leurs. Vous pouvez donc compter sur des interventions se déroulant dans un cadre indépendant et confidentiel. En effet, le contenu des entretiens est protégé par le secret professionnel.

 

5. Un seul but : favoriser la réinsertion

Via notre contribution à la mise en place d'une offre globale d'aide et de services, nous favorisons la réinsertion des détenus et des internés dans la société :

  • nous limitons autant que possible les conséquences négatives de la privation de liberté ;
  • nous visons à la réalisation d'une détention et d'un internement aussi humains que possible ;
  • nous travaillons à la remédiation de problèmes socioadministratifs, psychologiques ou relationnels ;
  • nous renforçons les perspectives sociales et professionnelles des intéressés.

 

6. Une vision large et une offre globale

Lors de l'accueil des nouveaux entrants et des entretiens d'accompagnement, les questions qui nous sont adressées peuvent concerner n'importe quel domaine de la vie : travail, santé, formation, famille, problèmes au sein de la prison, etc.

Afin d'amener des réponses à cette diversité de questions, nous mettons en place, en tant que services de première ligne, des collaborations avec un large éventail d'organisations :

  • des services de deuxième ligne spécialisés, qui s'adressent (de manière exclusive ou non) aux inculpés, condamnés ou internés : aide aux toxicomanes, réinsertion socioprofessionnelle d'ex-détenus ou maintien des relations entre parents détenus et leurs enfants ;
  • des services généralistes actifs dans des domaines pouvant favoriser la réinsertion sociale : logement, enseignement, emploi, culture, etc.

 

7. Une offre coordonnée

Au niveau structurel
Plusieurs dispositifs garantissent la cohérence et la coordination de l'offre d'aide à l'intérieur et à l'extérieur des prisons bruxelloises. 

Brièvement :

  • la Cocom, la Communauté française et la Communauté flamande ont chacune conclu un accord de collaboration avec le ministre de la Justice ;

  • pour chaque pouvoir subsidiant, un coordinateur de communauté est entré en fonction, qui représente tous les services d'aide sociale aux justiciables agréés par cette entité fédérée à Bruxelles ;

  • différentes plates-formes de concertation, fédérations et structures de collaboration ont été créées, telles que le Comité de concertation bruxellois Aide aux justiciables.


Au niveau individuel
La coordination des différentes aides et services autour du bénéficiaire, visant au renforcement de leur continuité et de leur efficacité, fait partie intégrante des missions des services d'aide sociale aux justiciables.

8. Un souci de continuité

Vous pouvez être certain de la continuité de nos interventions. Nous sommes en effet actifs aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de la prison.

Les détenus et internés sont accueillis de manière proactive dès le début de leur incarcération, font appel à l'offre individuelle et collective d'aide et de services durant leur détention ou leur internement et, une fois libérés, viennent dans nos bureaux pour un suivi et un accompagnement postpénitentiaires.